www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les actions du SNUipp-FSU 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 novembre 2019

Compte-rendu de l’audience avec le Recteur sur la souffrance au travail du 6 novembre 2019

Lors du rassemblement du mercredi 6 novembre au Rectorat, environ 80 collègues étaient présents, très majoritairement de la FSU. Une délégation a été reçue par le Recteur.

L’audience a duré presque 2 heures. Nous avons été reçus par le recteur, le secrétaire général du rectorat, la DRH et un DAASEN du 13.

Côté syndicats :
- la secrétaire CHSCT académique pour la (FSU)
- le secrétaire académique du SNES-FSU
- la secrétaire départementale du SNUipp 13
- un représentant pour chacune des autres organisations syndicales présentes : FO, Sud, SE-UNSA, SIAES (tous exerçant dans le 2nd degré)

L’audience étant concomitante à la réunion du CHSCT Ministériel, la secrétaire FSU du CHSCT-A a pointé l’opacité des données sur les suicides dans l’EN, les résultats de l’enquête nationale du SNES auprès des professeurs, le manque de médecins de prévention, la nécessité d’avoir des formations de tous les personnels en matière de santé au travail.

Dans ce contexte, la disparition des CHSCT est une aberration.

Ensuite a été évoqué par la secrétaire du SNUipp 13 le problème des attitudes d’autoritarisme de certains IEN du département (mais pas seulement !) qui prend de l’ampleur et pour lesquelles l’administration, et a fortiori le recteur, ne prend pas les mesures nécessaires. Elle a alerté sur la perte de sens dans le métier liée aux multiples réformes et aux injonctions, de la perte de confiance des enseignants pour l’institution dans laquelle ils travaillent alors qu’ils restent très attachés à leur métier.

Ont également été abordés :
- l’indigence de la médecine de prévention.
- l’augmentation des situations de violence : institutionnelle, locale (hiérarchie directe) et émanant des élèves ou des parents.
- le manque de moyens permettant l’aménagement de carrière (postes adaptés, allègements de service)
- l’autoritarisme et l’inaction de l’administration

Les réponses du recteur :

Il est d’accord pour dire que les métiers de l’EN sont devenus beaucoup plus difficiles mais en fait un phénomène global de société (c’est vrai pour tous les métiers).

Il dit aussi que la succession de réformes provoque la perte de sens du métier, il a renommé notre ministère "ministère de l’éducation et des réformes" ! Il ajoute, que le temps politique en France est de 5 ans maximum, ce qui est un temps court, alors que le temps éducatif doit être un temps long.

Concernant les tentatives de suicide, il a maintenu qu’elles sont toujours la conjonction d’éléments personnels et professionnels, ce à quoi la FSU a objecté, que l’ enquête suicide dans l’académie en 2013 avait démontré au contraire, que les causes étaient uniquement professionnelles.

Sur le travail à mener au plan académique, le recteur :
- souhaite travailler en direction des parents pour faire cesser les situations de violence de leur part
- dit pouvoir travailler également sur "la violence engendrée par le système", notamment concernant les IEN et chefs d’établissement
- veut créer une charte académique du dialogue social. Malgré la dépossession des CAPD de certaines de leurs prérogatives (réforme de la fonction publique), il souhaite maintenir des groupes de travail.

Le DAASEN du 13 a rappelé les engagements de la DSDEN du 13 suite à l’alerte sociale intersyndicale et a évoqué la circulaire du DASEN sur l’aide aux enseignants en difficulté, le travail mensuel mis en place en équipe pluriprofessionnelle, et un travail mené avec les IEN sur une harmonisation des circonscriptions.

 

43 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 05, tous droits réservés.