www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Dossiers  / Les réseaux d’écoles 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 octobre 2003

Compte rendu de la table ronde réseaux d’école 02/10/03

Xavier Darcos a présenté en introduction le projet de texte envoyé il y a une dizaine de jours. Le SNUipp est intervenu sur plusieurs aspects généraux :
- le refus que cette séance soit conclusive. La question des réseaux nécessite un débat en profondeur avec tous les partenaires et avec la profession. Cette réunion était la première croisant les diverses dimensions.
- La nécessité d’étudier les réalités concrètes des réseaux ruraux d’écoles et les premiers effets de l’intercommunalité. 80 % des communes sont aujourd’hui concernées par l’intercommunalité mais très peu d’EPCI ont choisi de se doter de la compétence scolaire : un vrai débat devrait se développer avec les élus.
- Les réseaux ruraux fonctionnant actuellement ne sont efficients que s’ils sont véritablement pris en charge par les enseignants sur la base d’un projet pédagogique réfléchi et librement consenti. Toute démarche purement « administrative » est vouée à l’échec.
- Les réseaux ne règlent en rien la question de la direction d’école et il y a risque de multiplier les réunions alors que le temps dévolu au travail en équipe est toujours insuffisant.
- La nécessité de clarifier un certain nombre de notions présentes dans le texte et renvoyant à des échelons géographiques différents.
- Le refus de voir les coordonnateurs de réseau choisis parmi les seuls directeurs et par le seul IA.

Les autres syndicats ont fait connaître leur position :
- le SGEN-CFDT a demandé à ce que la question des réseaux soit traitée au sein du « grand débat sur l’école ».
- l’UNSA a considéré que le texte était une bonne base de débat mais qu’il restait insuffisant sur divers points. Il a souligné aussi l’absence de la direction d’école.
- le SNUDI-FO a souligné les différentes étapes d’élaboration et a considéré être « rassuré » par les propos du ministre.

Le président de l’AMF (Daniel Hoeffel) a fait une longue intervention sur le positionnement actuel des élus. Il a réaffirmé l’attachement des maires à la gestion des écoles, notamment sur le tissu urbain. Ils sont opposés à la gestion des crédits scolaires par la caisse des écoles. Ils veulent une articulation stricte entre décisions de transfert de compétences et financement. Il a rappelé que les EPCI n’avaient actuellement pas de compétences scolaires dans la plupart des cas et qu’il fallait prendre du temps pour voir des avancées réelles sur ce terrain.

La FCPE a fait part de son accord avec la démarche du ministre et avec le texte qualifié de « document intéressant ». Elle a exprimé le regret que les EPLE ne soient pas avancés.

Dans sa conclusion Xavier Darcos a précisé que cette séance n’était pas la dernière. Le texte n’est pas définitif. Il va être travaillé pendant les 2 mois qui viennent. Il devrait être soumis à la Commission Thélot (grand débat). La version finale du texte est prévu pour le mois de mars. (X. Darcos a convenu que le coordonnateur pourrait être une personne autre que le directeur).

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 05, tous droits réservés.