www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Dans la même rubrique

22 octobre 2007

Compte-rendu du CTPD et du CDEN | Lundi 22 octobre 2007

Compte-rendu du CTPD et du CDEN - lundi 22 octobre 2007

Ordre du jour : bilan de rentrée premier et second degré

Ces réunions étaient les premières placées sous l’égide du nouvel inspecteur d’académie. Nous nous attacherons ici à faire un bref compte-rendu de la partie premier degré.

La population scolaire est quasiment stable ( + 31 élèves dans le privé, - 22 élèves dans le public soit 11 897 élèves dans le public et 994 dans le privé).Dans les autres départements de l’académie, la tendance est à la baisse.

Le nouvel IA a fait beaucoup de remarques sur le réseau scolaire départemental, sur la réussite des élèves aux examens (taux de réussite élevé dans le 05), sur les performances aux évaluations et sur le taux d’encadrement.

Il a fait le constat que le taux d’encadrement était très favorable et que le nombre d’élèves par classe (surtout dans les villes) était exagérément bas. Ca promet.

Il a aussi fait le constat -que nous faisons depuis des années -(voir motion ci-dessous) que le nombre de postes de postes de titulaires remplaçants était insuffisant et que ,du coup, on était obligé d’amputer la formation continue (comme si c’était une nouveauté, n’est-ce pas M. Amédro ?). Le potentiel de remplacement est de 6, 78 soit le 96ème rang au plan national sur 100 départements.

Tout cela, alors que nous avons un taux d’absence des enseignants très bas (5,73 % -10ème rang au plan national).

En clair, peu d’absentéisme des enseignants haut-alpins ( alors M. Amédro n’arrêtait pas de dire que les instits du département étaient toujours en maladie) et bon taux de remplacements. Par contre, le taux d’efficience de remplacement n’est pas bon du fait d’une part du nombre insuffisant de remplaçants et d’autre part d’un absentéisme plus important de ces personnels. Il faut peut-être s’interroger sur la difficulté de cette fonction.

Commentaire de l’IA : les enseignants haut-alpins sont en bonne santé !!!

Au total, les premiers contacts laissent apparaître que M. Barrière s’est vite attelé à la tâche, il connaît bien les dossiers mais ne fait évidemment pas la même analyse que nous en ce qui concerne les remèdes à apporter aux difficultés.

Il considère que le département est bien doté et pour pallier aux insuffisances du remplacement il laisse entendre que le vivier est important dans les écoles urbaines du département.

Nous aurons donc très vite l’occasion de confronter nos différences de point de vue.


Déclaration des élus de la FSU 05 au CTPD et au CDEN du 22/10/2007

Depuis plusieurs années, le SNUipp et la FSU s’élèvent contre les suppressions de postes qui conduisent à une dégradation des conditions de travail des élèves et de leurs enseignants.

Notre département subit bien évidemment les méfaits de cette politique ; A cela vient s’ajouter une succession de carte scolaire chaotique, sans ligne directrice, et qui sont, nous l’avons souvent dit, bien plus réalisées par les élus les plus influents que par l’ inspection académique.

En particulier, cette incohérence nous a valus de voir supprimer un certain nombre de postes de titulaires remplaçants (ZIL et brigades), alors que les besoins ne cessaient d’augmenter.

Bref, nous subissons la double peine, celle de la politique nationale et celle de la politique départementale. Sur le terrain, tous les acteurs ont dénoncé les risques encourus en terme de remplacements.

En effet, il ne fallait pas être un grand spécialiste pour s’attendre à des difficultés puisque déjà, les années précédentes de gros problèmes ont été constatés.

Avec la suppression de 5 postes de ZIL supplémentaires cette année, nous sommes d’ores et déjà « dans le rouge » avec l’augmentation du nombre de congés de maternité et de longue maladie. Nous craignons qu’une fois de plus la formation continue en fasse les frais et que cela ne suffise pas pour faire face aux besoins..

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de ressasser les erreurs du passé mais d’œuvrer tous ensemble pour une politique ambitieuse d’éducation pour la jeunesse de ce pays à l’opposé de la politique menée actuellement, une politique exclusivement comptable où seul le mot d’économie fait figure de ligne directrice.

 

49 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 05, tous droits réservés.