www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Infos carrière  / Le mouvement intra-départemental 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mai 2009

LE MOUVEMENT DOIT ETRE TRANSPARENT ET EQUITABLE ! | Pétition

De nombreux collègues nous appellent pour dénoncer l’iniquité du nouveau barème du mouvement. En effet, les enseignants affectés à titre provisoire sont pénalisés par ces nouvelles règles, d’abord parce que l’introduction de points de stabilité dans le poste favorise grandement les collègues affectés à titre définitif alors même que certains collègues sont sur le même poste à titre provisoire depuis plusieurs années (quelle équité ?) et ensuite parce qu’au second mouvement les T1 seront prioritaires sur les postes à temps plein. De plus, les postes à titre provisoire sont souvent des postes moins attractifs : plusieurs décharges et postes que personne ne veut. La multiplication des postes à profils est inacceptable : postes fléchés, postes d’animation soutien...

Quelques éléments de barème : 6 ans d’ancienneté dans le poste à titre définitif rapportent 8 points de stabilité soit l’équivalent de 16 ans d’ancienneté (l’AGS étant divisée par deux dans le barème). A noter qu’initialement le projet prévoyait 10 points de stabilité pour 8 ans d’ancienneté dans le poste. Au delà des éléments de barèmes discutables, c’est l’équilibre général du barème qui induit l’iniquité. Il y a trop d’écart. De plus la rétroactivité des mesures n’a pas permis aux collègues d’avoir une stratégie de mouvement à moyen terme que souhaite l’IA pour permettre une stabilité sur certains postes. Est-ce que sur Gap, Embrun et Briançon il est utile de donner des points de stabilité alors que ce sont les postes les plus demandés ?

Le SNUipp 05 a alerté la profession, dès le mois de novembre, lors de la campagne d’information syndicale, des risques qui pesaient sur le mouvement des enseignants. Le SNUipp 05 a passé de nombreuses heures à discuter avec l’inspecteur d’académie pour le faire reculer sur les nouvelles règles annoncées. Il a également informé la profession des projets à toutes les étapes de la réflexion et enfin, il a lancé une grande consultation envers les collègues.

L’action du SNUipp 05 a permis d’obtenir plusieurs avancées avec notamment la réintroduction de l’AGS dans le barème qui permet de minimiser le poids du barème à l’échelon (qui a d’ailleurs été divisé par deux).

Bien sûr tout cela n’est pas suffisant et le SNUipp continuera de dénoncer toutes les dérives qui introduisent toujours plus d’iniquité.

Il est à noter cependant que la consultation n’a permis de récolter qu’une soixantaine de réponses sur les 850 enseignants du département. A ce jour, la pétition nationale a peu été signée. Concernant la consultation, les réponses sont diverses, que l’on soit avantagé ou non par une mesure. Evidemment, toutes ces mesures visent une fois de plus à diviser la profession et à opposer les collègues.

Le SNUipp se doit d’avoir une vision globale sur ce sujet pour permettre d’obtenir des règles équitables et transparentes qui bénéficient à l’ensemble de la profession.

C’est pourquoi, pour poursuivre l’action, nous demandons à tous les collègues qui se sentent lésés :
- de faire remonter à l’IA par courrier leur mécontentement et de nous communiquer tous les courriers que nous diffuserons dans l’Ecole Haut-Alpine  ;
- de signer la pétition ci-dessous et de la renvoyer au SNUipp : BP 42 05002 Gap Cedex.

Plus nous serons nombreux à exprimer notre colère, plus nous serons entendus.

Geoffroy CHEVALIER


LE MOUVEMENT DOIT ETRE TRANSPARENT ET EQUITABLE !

Le ministère a décidé de publier une note de service cadrant les mouvements départementaux malgré la demande de l’ensemble des représentants des personnels de reporter cette publication et d’ouvrir une réelle concertation.

Pétition à faire remonter au SNUipp : BP 42 05002 Gap cedex.

PDF - 79.8 ko
Pétition

 

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • Bonjour à tous,

    Je tiens à réagir à ce message :

    Pour ce qui est des situations ressenties comme injustes dans les cas où les collègues se font passer devant par d’autres qui ont bénéficié de points pour stabilité, il me semble qu’une solution s’impose : Cette nouvelle règle, si vraiment on veut valoriser la stabilité (ce qui est discutable, mais je ne suis pas certaine d’être en mesure de juger des tenants de cette mesure. Ne devrait-elle pas dans notre département ne concerner que certains postes ?...) ne devrait en tout cas ne pas être rétroactive ! Il faudrait seulement qu’à partir de cette année, les enseignants commencent à cumuler des points s’ils restent sur leur poste. Alors, dans ces conditions seulement, il n’y aurait plus de sentiment d’injustice puisque tout le monde serait au courant de cette nouvelle donnée et libre de cumuler ou non des points de stabilité.

    Les collègues qui sont restés jusqu’à cette année sur leur poste ne l’ont pas fait pour cumuler des points puisque cette règle n’avait pas cours. Dans de nombreux cas ( la plupart des cas, me semble-t-il), si les collègues restaient sur leur poste, c’est qu’ils s’y trouvaient bien , non ?

    Dans les conditions actuelles, ce qui parait anormal, c’est donc que des collègues soient récompensés d’avoir eu de la chance !!! Dans toute réforme, il semble juste de prévoir une période tampon.

    Quoi qu’il en soit je veux me faire le témoin que ces changements créent des tensions entre les collègues et des situations de malaise aussi bien chez les victimes que chez les bénéficiaires !

    J’ose espérer que notre administration fera le nécessaire pour revenir sur ces décisions qui divisent la profession.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • et quid de ceux qui comme moi subissent une fermeture de poste ? dernier arrivé, premier parti, ça peut poursuivre un enseignant longtemps. Difficile dans mon cas de cumuler des points de stabilité puisqu’avec 17 d’ancienneté je ne parviens toujours pas à exercer mon métier face à une classe, dans une vraie perspective à long terme. Si l’on y ajoute les postes fléchés, réservés, les bonus pour enfants, conjoints et je ne sais quoi d’autre, il me reste la vision devant moi d’une morne carrière !

    Répondre à ce message

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 05, tous droits réservés.