www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 mars 2010

Mobilisations et grève le 23 mars | Mise à jour 17/03/2010

Vous trouverez ci-dessous les communiqués, modalités de grève pour le 23 mars

Départ de la manifestation départementale : hôpital de Gap, 11h00.


Les enseignants des écoles en grève le 23 mars

Le SNUipp appelle les enseignants des écoles à se mettre en grève le 23 mars. Emploi, salaires, retraites, fiscalité plus juste et politique publique : ces exigences communes aux salariés du public comme du privé sont présentes à tous les niveaux du système éducatif. De la maternelle au CM2, en passant par les RASED ou la direction d’école, en zone rurale ou en ZEP, la préparation de la rentrée 2010 s’effectue avec moins de moyens, une politique éducative appauvrie qui résulte du non-remplacement d’un enseignant sur deux partant en retraite et des réforme, particulièrement celle de la formation de maîtres.

Le SNUipp appelle les enseignants des écoles à multiplier les actions dans le cadre des opérations de carte scolaire et à participer massivement à la journée de grève du 23. Il est nécessaire de rompre avec le dogme de la réduction de la dépense publique et au contraire d’enrichir l’école publique en offrant la possibilité de scolariser davantage d’enfants en maternelle, de pouvoir travailler avec de petits groupes d’élèves, de développer la formation des enseignants et de faire face à la hausse des effectifs.

La revalorisation et la reconnaissance du métier d’enseignant annoncée par le Président de la République restent lettre morte. En matière de retraites, les enseignants des écoles devront-ils poursuivre leur activité jusqu’à l’âge de 67 ans pour bénéficier d’une pension à taux plein ? Le nécessaire financement des régimes de retraites ne peut pas s’effectuer en repoussant sans cesse l’âge de départ. D’autres solutions de financement sont nécessaires.

Emploi, salaires, retraites, éducation : la qualité de l’école et la réussite de tous les élèves sont en jeu. Le SNUipp appelle les enseignants à participer massivement à la journée du 23 mars avec tous les personnels.

Paris le 3 mars 2010

Dépôt de préavis de grève :

PDF - 42.7 ko
Préavis de grève

Modèle de lettre aux parents :

Word - 28.5 ko
Lettre parents

Merci de nous communiquer votre taux de grévistes en remplissant l’enquête en ligne ou par mail.

Les raisons de se mettre en grève le 23 :

PDF - 224 ko
4 pages grève 23

Consignes de grève - Modèle de lettre

La déclaration préalable doit parvenir 48 heures au moins, comprenant un jour de classe (jour ouvré).

Pour le mardi 23 mars, les déclarations préalables devront être arrivées dans les circonscriptions pour le vendredi 19 mars dernier délais

. Celle-ci peut-être adressée par télécopie (fax) ou courrier postal (les mails ne sont pas valides).

Le modèle de lettre


Service minimum d’accueil

Service minimum d’accueil A plusieurs reprises, nous avons eu l’occasion de mettre en œuvre les nouvelles modalités de participation à une grève. Il est clair que ces nouvelles contraintes constituent une atteinte intolérable au droit de grève que nous continuons à dénoncer et à combattre.

La nécessité de déclarer son intention de participer au mouvement de grève 48 heures avant au moins, comprenant un jour de classe (jour ouvré) constitue un frein indéniable à la participation.

En effet, l‘intention doit parvenir 48h avant au moins à l’IEN, quel que soit le moyen (envoi par la poste ou dépôt). Le cachet de la poste ne fait pas foi, c’est la date d’arrivée au secrétariat de l’IEN qui compte (d’ailleurs un certain nombre de collègues en ont fait les frais lors de la dernière grève et le zèle de l’administration n’a rien arrangé).

Donc, le SNUipp préconise aux collègues d’envoyer tous et systématiquement la déclaration d’intention préalable dans les délais impartis (plus de 48h avant).

Nous le redisons, cela ne préjuge en rien de la participation effective des collègues à la grève et cela leur laisse le temps de décider sereinement.


Appel à la grève Fonction Publique 23 mars

Une réunion des fédérations de fonctionnaires s’est tenue pour finaliser un appel commun au 23 mars.

PDF - 127.6 ko
Appel commun

COMMUNIQUE COMMUN | CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

Lors du sommet social qui s’est tenu aujourd’hui, le président de la République s’est limité à annoncer une série de rendez-vous. Les organisations syndicales continuent de manifester leur profonde inquiétude sur l’emploi, le pouvoir d’achat et les retraites.

Le gouvernement n’a apporté aucune réponse concrète sur l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les conditions de travail et les politiques publiques. Il renvoie la question des chômeurs en fin de droits à une concertation avec le secrétaire d’Etat à l’emploi.

Alors que les organisations syndicales ont récemment dénoncé les atteintes au statut général des fonctionnaires, le gouvernement ne dit rien non plus sur le malaise dans la Fonction publique. Au nom de la révision générale des politiques publiques, il supprime des emplois au détriment des missions des services publics.

La dégradation des conditions de travail et de l’emploi touche les salariés du privé comme du public. Concernant les retraites, avec un projet de loi annoncé dès septembre 2010, le calendrier reste très serré. Les organisations syndicales affirment leur volonté d’agir pour que le débat sur les retraites, prenne en compte l’ensemble des questions tant au niveau du privé que du public, notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le code des pensions et la réduction des inégalités.

Les rendez-vous fixés par le président de la République et les négociations avec le patronat doivent être l’occasion d’apporter des solutions favorables aux salariés. La situation économique et sociale nécessite l’intervention convergente des salariés du public comme du privé, des retraités, des privés d’emplois, pour porter avec force leurs attentes et défendre leurs intérêts communs.

C’est pourquoi les organisations syndicales décident d’une mobilisation inter-professionnelle unitaire afin de peser sur ces différents rendez-vous. Elles décident ensemble d’une journée qui donne lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays le 23 mars.

Les organisations syndicales réaffirment que la sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et pensions, une fiscalité plus juste, des politiques publiques en faveur d’une relance économique respectueuse des impératifs écologiques.

Le 15 Février 2010


 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 05, tous droits réservés.