www.snuipp.fr

SNUipp 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er juillet 2011

Résultats des évaluations nationales : coup de pub du ministère

Lors du conseil des ministres, le ministère de l’Education nationale a rendu publics les résultats 2011 des évaluations de CE1 et de CM2. Sans nuance, le ministre insiste sur les progrès accomplis en français comme en mathématiques par rapport aux deux années précédentes. Il affirme surtout que cette évolution est le fruit de sa politique éducative : nouveaux programmes avec « un recentrage sur les fondamentaux », aide personnalisée. A vouloir trop en faire, l’exercice de communication finit par être grossier. Bientôt, on nous ferait croire que le saccage de la formation initiale et continue des enseignants, les suppressions de postes constituent un bien pour l’école et la réussite des élèves.

Il aurait sans doute fallu plus de sérieux et de prudence dans l’analyse des résultats. L’épisode de l’an dernier qui avait a mené le ministère à introduire un coefficient correctif pour compenser la baisse des résultats en mathématiques fait planer un doute sur la rigueur scientifique de l’opération. Comment tirer des conclusions définitives de réussite du système sans s’interroger sur les conditions de préparation et les contenus des épreuves ? Quel rôle ont joué les entraînements aux mêmes types d’exercices ? Peut-on mesurer les performances de l’école en se focalisant seulement sur quelques compétences ?

Le jeu du ministère est dorénavant clair. Ces évaluations ne constituent pas un outil au service des élèves mais elles sont utilisées comme une opération de communication savamment orchestrée. Publiées fin juin, elles ne seront pas exploitables dans les classes pour aider les élèves. Le SNUipp-FSU rappelle que cette méthode n’est pas la bonne. A nouveau, il demande un retour à des évaluations nationales diagnostiques, placées en début d’année scolaire afin de permettre à l’enseignant de connaître et comprendre la nature des réussites et des erreurs de ses élèves. Et ce pour aider les élèves dans leurs apprentissages et non pour servir de satisfécit à la politique éducative du ministre. En effet, ce qu’attendent les enseignants, c’est que l’Ecole permette à tous les élèves, notamment les plus fragiles, de réussir.

Paris, le 29 juin 2011

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp 05, tous droits réservés.