www.snuipp.fr

SNUipp 05

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CTSD (Comité Technique Spécial Départemental) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 février 2016

Compte-rendu du CTSD du 2 février 2016

L’académie se voit attribuer 250 postes, sur lesquels 2 sont octroyés aux Hautes-Alpes.

D’après le Dasen, nous devons nous estimer bien lotis car notre département ne gagnera que 9 élèves à la rentrée prochaine.

Notons, qu’à elle seule l’extension des décharges de direction pour les écoles à 2 et 8 classes nécessite 2.5 emplois.

En résumé, les principales mesures envisagées sont

Retrait d’emplois :

- Fermeture d’une classe à Gap PEV élémentaire, Gap Anselme Gras, Embrun Cézanne, Guillestre maternelle, St Chaffrey, Châteauneuf de Chabre.

- Suppression d’un poste à l’ESSR de Villar St Pancrace, suppression du poste de coordonnateur RRS Veynes-Serres, d’un demi-poste de coordonnateur RRS à l’Argentière, et d’1/4 de poste de décharge de direction à Guillestre.

- Suppression du dispositif PDMQDC à Gap Bellevue (1 poste) et à La Roche de Rame (0,5 poste).

Créations :

- une classe à Orcières et à Jarjayes.

- Une Unité d’enseignement externalisée maternelle autisme (implantation à l’école de Gap Fontreyne)

- Décharges de direction : + 2.75 postes

- Animateurs pédagogiques de circonscription : 2 postes. La lettre de mission de ces postes n’est pas encore définie, mais on sait d’ores et déjà qu’il s’agit de postes à profil (ou comment mettre la charrue avant les bœufs). Les candidats potentiels devront être directeurs, déchargés, avoir de l’expérience et de préférence détenteurs du CAFIPEMF.

- 2 emplois d’adjoint pour l’accueil des moins de 3 ans à Briançon les Artaillauds et à Châteauneuf de Chabre-Ribiers (à la condition de la création d’un RPC) et ½ poste à Anselme Gras en complément du demi-poste existant.

Mesures techniques :

- Déplacement du maître G et du poste de brigade FC de Risoul à Guillestre

- Mesures liées au redécoupage des circonscriptions (Gap-Embrun St Bonnet > Gap 1 et Gap-Buëch > Gap 2) : concernent les CPC, CP EPS et animateur informatique. Notons que le poste d’EMALA de la circo Gap-Embrun St Bonnet est déplacé sur la nouvelle circo Gap 2 (les 2 postes d’EMALA seront donc sur cette circonscription).

Les demandes de la FSU

- Conformément à la circulaire du 21/8/2015, la FSU rappelle qu’ « une attention particulière doit-être portée par l’IA-Dasen aux écoles ayant une Ulis dans les opérations de carte scolaire ».

Ainsi, la fermeture d’une classe dans deux écoles accueillant une ULIS n’est pas pertinente. Car si les effectifs de ces classes sont comptés séparément, il n’en demeure pas moins que l’inclusion des élèves se fait dans des classes dites « ordinaires » mais, sans AVS, sans formation des enseignants et souvent avec des effectifs et/ou des élèves difficiles à gérer. Il serait normal de connaître la variation des effectifs de ces classes « normales » lorsqu’elles accueillent des élèves d’Ulis en inclusion (pour voir la variation réelle, surtout lorsqu’elle se fait sans accompagnement supplémentaire).

La FSU demande que les préconisations de cette circulaire soient réellement appliquées dans toutes les écoles accueillant une ULIS.

- Concernant les moins de 3 ans, la FSU rappelle qu’ils doivent être comptés dans les effectifs (CTSD du 27 juin 2012, moyenne des TPS accueillis sur les 5 dernières années), afin d’avoir une vision à moyen terme (projection sur 3 ans). Actuellement, les élèves de TPS sont comptabilisés séparément lorsqu’il existe un dispositif. Mais, lorsqu’il n’y a pas ce dispositif et qu’ils sont dans une classe ordinaire, ils ne figurent pas dans les effectifs. Les effectifs sont donc baissés artificiellement alors que les élèves sont bien là !

- Au niveau national, une réserve de 76 postes ont été faites notamment pour créer des classes « autisme », la FSU demande à ce que la création du poste « autisme maternelle » sur Gap se fasse grâce à cette réserve nationale et ne soit pas pris sur la dotation départementale.

- La FSU demande également, que les décharges des directeurs à 2 et 3 classes soient programmées sur l’année (avec le même collègue remplaçant) et non au coup par coup.

- Animateurs de circonscription : La FSU demande des précisions concernant l’implantation des ces postes : sur quelles missions ? quel profil ? lieu d’implantation ?

- Embrun Cézanne-Pasteur : la fermeture d’un poste à l’école Cézanne entraîne un rééquilibrage des effectifs sur les 2 écoles élémentaires. Cependant l’école Pasteur ayant une ULIS, il y a l’inquiétude de voir se dégrader les conditions d’inclusion dans les classes « normales ».
- Jarjayes/Aiguilles : Les effectifs prévisionnels d’Aiguilles sont semblables à ceux de Jarjayes (entre 51 et 54). La FSU demande l’ouverture, d’autant que les délais pour voir naître le RPI avec Abriès semblent trop courts (organisation et financement des transports). Des classes à 4 niveaux à 25 et plus sont vraiment difficiles à gérer avec des problématiques individuelles supplémentaires.

- La Salle : La FSU demande l’ouverture d’une classe pour cette école.

Réponses faites par l’administration aux questions diverses de la FSU

- Ecole d’Aiguilles : l’école d’Aiguilles se remplit au détriment de celle d’Abriès depuis que la crèche d’Aiguilles propose un accueil périscolaire qui n’existe pas à Abriès. Un RPI est en projet pour rééquilibrer les effectifs, des contacts sont pris avec les mairies.

- La Salle-les-Alpes : actuellement la moyenne prévisionnelle est à 26.5 élèves par classe, une ouverture pourrait être possible, les effectifs seront recomptés à la rentrée. Il paraît, selon l’administration, que les familles bougent rapidement sur ce secteur où le logement est trop cher.

- Châteauneuf de Chabre – Ribiers : l’ouverture du poste « accueil des moins de 3 ans » ne se fera pas sans réorganisation entre les deux écoles, une réunion est prévue le 22 février avec les élus de la nouvelle commune née de la fusion.

Informations de l’Administration

- Réforme du collège : Chaque établissement est accompagné par un IPR. Selon le Dasen, les choses avancent plus ou moins vite, mais 75 des établissements de l’académie entreraient dans la réforme « de manière positive ».

- RPI/RPC : La réorganisation du réseau scolaire et les regroupements d’écoles permettraient, toujours selon l’administration, de maintenir des postes tout en renforçant l’attractivité des écoles…

- Une présentation est faite du redécoupage des circonscriptions. L’idée est d’assurer la continuité du parcours de l’élève de la maternelle au lycée par une mise en réseau des lycées, collèges, écoles. 4 réseaux sont ainsi créés au sein des 3 nouvelles circonscriptions :

Circonscription Gap1 = Lycée D. Villars à Gap : collèges de Tallard, Gap centre, Gap Fontreyne et écoles du bassin.

Circonscription Gap2 = Lycée A. Briand à Gap : collèges de La Bâtie-Neuve, Gap Mauzan, Laragne, Veynes, Serres, St Bonnet et écoles du bassin

Circonscription Briançon = Lycée de Briançon : collèges de Briançon Vauban, Briançon Les Garcins, l’Argentière + Lycée d’Embrun : collèges d’Embrun et de Guillestre.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 05 - Bourse du Travail - Place Grenette - BP 42 - 05002 GAP Cedex - Tél. : 04.92.53.45.28 - Tél. LiveBox : 09 60 05 69 31 - Fax : 04.92.53.78.84 - Courriel : snu05@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp 05, tous droits réservés.