SNUipp 05
http://05.snuipp.fr/spip.php?article424
LE MOUVEMENT DOIT ETRE TRANSPARENT ET EQUITABLE ! | Pétition
vendredi, 15 mai 2009
/ SNUipp 05 / Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des écoles et PEGC, section des Hautes-Alpes

De nombreux collègues nous appellent pour dénoncer l’iniquité du nouveau barème du mouvement. En effet, les enseignants affectés à titre provisoire sont pénalisés par ces nouvelles règles, d’abord parce que l’introduction de points de stabilité dans le poste favorise grandement les collègues affectés à titre définitif alors même que certains collègues sont sur le même poste à titre provisoire depuis plusieurs années (quelle équité ?) et ensuite parce qu’au second mouvement les T1 seront prioritaires sur les postes à temps plein. De plus, les postes à titre provisoire sont souvent des postes moins attractifs : plusieurs décharges et postes que personne ne veut. La multiplication des postes à profils est inacceptable : postes fléchés, postes d’animation soutien...

Quelques éléments de barème : 6 ans d’ancienneté dans le poste à titre définitif rapportent 8 points de stabilité soit l’équivalent de 16 ans d’ancienneté (l’AGS étant divisée par deux dans le barème). A noter qu’initialement le projet prévoyait 10 points de stabilité pour 8 ans d’ancienneté dans le poste. Au delà des éléments de barèmes discutables, c’est l’équilibre général du barème qui induit l’iniquité. Il y a trop d’écart. De plus la rétroactivité des mesures n’a pas permis aux collègues d’avoir une stratégie de mouvement à moyen terme que souhaite l’IA pour permettre une stabilité sur certains postes. Est-ce que sur Gap, Embrun et Briançon il est utile de donner des points de stabilité alors que ce sont les postes les plus demandés ?

Le SNUipp 05 a alerté la profession, dès le mois de novembre, lors de la campagne d’information syndicale, des risques qui pesaient sur le mouvement des enseignants. Le SNUipp 05 a passé de nombreuses heures à discuter avec l’inspecteur d’académie pour le faire reculer sur les nouvelles règles annoncées. Il a également informé la profession des projets à toutes les étapes de la réflexion et enfin, il a lancé une grande consultation envers les collègues.

L’action du SNUipp 05 a permis d’obtenir plusieurs avancées avec notamment la réintroduction de l’AGS dans le barème qui permet de minimiser le poids du barème à l’échelon (qui a d’ailleurs été divisé par deux).

Bien sûr tout cela n’est pas suffisant et le SNUipp continuera de dénoncer toutes les dérives qui introduisent toujours plus d’iniquité.

Il est à noter cependant que la consultation n’a permis de récolter qu’une soixantaine de réponses sur les 850 enseignants du département. A ce jour, la pétition nationale a peu été signée. Concernant la consultation, les réponses sont diverses, que l’on soit avantagé ou non par une mesure. Evidemment, toutes ces mesures visent une fois de plus à diviser la profession et à opposer les collègues.

Le SNUipp se doit d’avoir une vision globale sur ce sujet pour permettre d’obtenir des règles équitables et transparentes qui bénéficient à l’ensemble de la profession.

C’est pourquoi, pour poursuivre l’action, nous demandons à tous les collègues qui se sentent lésés :
- de faire remonter à l’IA par courrier leur mécontentement et de nous communiquer tous les courriers que nous diffuserons dans l’Ecole Haut-Alpine  ;
- de signer la pétition ci-dessous et de la renvoyer au SNUipp : BP 42 05002 Gap Cedex.

Plus nous serons nombreux à exprimer notre colère, plus nous serons entendus.

Geoffroy CHEVALIER


LE MOUVEMENT DOIT ETRE TRANSPARENT ET EQUITABLE !

Le ministère a décidé de publier une note de service cadrant les mouvements départementaux malgré la demande de l’ensemble des représentants des personnels de reporter cette publication et d’ouvrir une réelle concertation.

Pétition à faire remonter au SNUipp : BP 42 05002 Gap cedex.

PDF - 79.8 ko
Pétition
©Copyright 2006 - SNUipp 05, tous droits réservés.